CIME OBJECTIF 2015
  CIME - Colloque International du Millénaire Objectif 2015 CIME 2011
ACCUEIL
NOTRE VISION
HISTORIQUE
NOS OBJECTIFS
8 OBJECTIFS (OMD): LIEN AVEC LE HANDICAP
LA MAGNÉTOTHÈQUE ET LES OMD : POURQUOI?
NOTRE ÉQUIPE
LE RÉSEAU DES ACTEURS DES SOLUTIONS
PROJETS D'AVENIR ET PARTENARIAT
PROGRAMME ET INFORMATIONS GÉNÉRALES
PLAN DU SITE
CONTACTEZ-NOUS
  Objectif 1 Objectif 2 Objectif 3 Objectif 4 Objectif 5 Objectif 6 Objectif 7 Objectif 8 Vidéos
  Mme Marjorie Théodore sur le terrain Haïti Dr Mohamed Benkhalifa Mme Diane Pilotte
  Présidente du comité organisateur Porte-parole officiel CIME 2010 Prés. C.A. La Magnétothèque - France-Québec 21

  Écoutez la Radio

Colloque International du Millénaire CIME 2010

La Magnétothèque et les OMD : Pourquoi?

La Magnétothèque : Actions et interventions
Depuis 34 ans, La Magnétothèque milite pour l’accès aux droits fondamentaux, en aidant les personnes ayant des limitations fonctionnelles à mieux s’intégrer dans la société qu’ils composent. L’exclusion d’une catégorie de personnes à la vie économique, politique, sociale et culturelle à cause d’un handicap visuel, physique ou perceptif est très préoccupante et c’est ce qui a toujours orienté nos actions.

La mission de La Magnétothèque est de rendre l’imprimé accessible, sous forme sonore, à toute personne qui ne peut pas lire en raison d’un handicap visuel, physique, perceptif ou à cause d’un contexte éducationnel ou sociétal. Pour ce faire, La Magnétothèque, où s’affairent plus de 400 bénévoles par semaine, met gratuitement à disposition, des transpositions audio de documents, donnant ainsi accès à l’information, à l’éducation et à la culture à plus de 100 000 non-voyants, majoritairement au Québec, qui en seraient autrement privés.

Chef de file de la production de livres sonores adaptés, La Magnétothèque partage son expertise en aidant à la mise sur pied de bibliothèques sonores dans la Francophonie. En outre, elle favorise la circulation de son catalogue de plus de 11 000 titres en travaillant de concert avec La Société québécoise de livre adapté (SQLA) et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement : L’engagement de La Magnétothèque
Poursuivant sa mission d’aider les plus démunis, La Magnétothèque a créé des partenariats avec différents organismes afin de mutualiser ses moyens. En développant des liens avec différents acteurs sociaux, La Magnétothèque prend fait et cause pour les aveugles en difficulté, les jeunes en décrochage scolaire, les mères-adolescentes en difficulté, les personnes souffrant de handicaps physiques ou mentaux.

Notre partenariat avec l’organisme à but non lucratif québécois «Le Déclick» en est un très bel exemple. Pour répondre aux nouvelles technologies de l’information, nous avons soutenu les « chantiers numériques » créés par « Le Déclick», en permettant le transfert de notre collection de livres sonores analogiques existants sur un support numérique (CD). Ce projet donne de l’emploi à des personnes atteintes de troubles psychiatriques graves, de handicaps physiques ou de cécité. Une décision simple de notre direction générale mais efficiente et qui repose sur un principe de solidarité et de mutualisation des moyens.

Un autre projet dans lequel La Magnétothèque est engagée est situé dans la Caraïbe francophone. En partenariat avec l’ONG PLAC 21, seule ONG de la Caraïbe française accréditée auprès des Nations Unies, l’installation d’un Centre pilote international d’Excellence sur les objectifs du Millénaire des Nations Unies est en cours à Saint-Louis de Marie-Galante en Guadeloupe. Ce centre offrira de la formation et du travail prioritairement aux mères-adolescentes en difficultés en créant des locaux de production de livres sonores adaptés et de formation à distance. Grâce à ce projet, nous décentralisons notre expertise vers les jeunes en difficultés et poursuivons notre mission de produire des livres sonores adaptés. Cela nous permet également de faire la promotion de la culture, de la formation et de l’égalité des chances tout en augmentant notre production.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement : Notre vision de l’Alliance
Depuis plusieurs années, la coopération internationale a beaucoup évolué. Ce n’est pas seulement une aide fournie par les États, mais plutôt par un ensemble complexe d’acteurs de tout genre : politiques, économiques, civils, socioculturels ou encore citoyens.

Cette coopération qui se veut décentralisée permet la création de partenariats qui donnent à chacun plus de force à ses interventions contrairement à ce que suppose l’action individuelle.

Aussi, l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement est un projet ambitieux qui stimule une prise de conscience collective, à la fois, mondiale et nationale. Nous avons tous - Individus, Entreprises, Collectivités locales, Organisations non gouvernementales, Organismes à but non lucratif, Gouvernements - une responsabilité quand à la réussite de ses Objectifs.

Dans cet esprit, la cofondation de la structure de droit canadien «France-Québec 21», qui se déploie dans la Francophonie, permet de continuer l’œuvre de la Magnétothèque en zone Caraïbe et celle de l’ONG PLAC 21 dans la zone Amérique. Ce double déploiement interterritorial se fait par une alliance qui privilégie la mutualisation des moyens et des compétences. C’est le propre des alliances : favoriser un échange d’expériences d’une efficacité redoutable pour mieux appréhender les problématiques et ainsi trouver les solutions optimales afin de minimiser les coûts et maximiser les impacts.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement : Quand est-il de la position du Canada ?
En 2000, le Canada a signé la Déclaration du millénaire, à l’époque, comme les 189 autres états membres des Nations Unies. Il s’est alors engagé à octroyer 0,7 % de son revenu national brut à l’aide publique au développement d’ici 2015.

Qu’en est-il de cette promesse ? Pour tout dire, la contribution du pays à l’aide internationale se situe aujourd’hui à environ 0,3 % de son revenu national brut. Les dépenses d’aide n’ont pas progressé depuis 2000 et le gouvernement n’a encore annoncé aucun plan pour une augmentation au-delà de 2010.

Maintenant concernant notre échelon national, au Canada, selon les chiffres publiés en 2008 par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), « après 20 ans de déclin, les statistiques concernant les inégalités et la pauvreté au Canada ont connu une croissance rapide depuis les dix dernières années»1. Non seulement le taux de pauvreté (12 %) de la population canadienne dépasse la moyenne des pays membres de l’OCDE, mais 15 % des enfants canadiens vivent dans la pauvreté.

Un milliard de personnes dans le monde, majoritairement des femmes et des enfants souffrent actuellement de la faim. Dans ce contexte et malgré la crise financière, la réduction de la pauvreté à l’étranger doit être une priorité pour tous les pays développés et, en ce qui nous concerne le Canada doit faire tous les efforts possibles pour, à la fois, s’attaquer; d’une part, à la pauvreté croissante sur le territoire canadien et augmenter, d’autre part, son budget d’aide internationale, afin de respecter ses engagements internationaux.

En conclusion
Le nombre de personnes aveugles dans le monde s’apprête à doubler au cours des vingt prochaines années2. Les coûts pour la société dans son ensemble sont considérables. Ces coûts comprennent les pertes de revenus pour les non-voyants et les personnes de leur entourage qui doivent s’en occuper, les prestations sociales, l’équipement et les aides visuelles ainsi que les soins de santé pour le traitement des affections oculaires, pour ne nommer que ceux-là.

Depuis sa fondation, La Magnétothèque a œuvré pour que les non-voyants puissent avoir accès à l’information, à la connaissance et au savoir. Son plan de développement s’orientait vers une maximisation de sa production en tenant compte des ressources dont elle disposait. Par ailleurs, La Magnétothèque bénéficie de compétences inégalées dans la réalisation de documents sonores adaptés et, par principe de solidarité, nous devons partager cette expertise.

Maintenant que nous avons atteint nos limites locales de production, en tenant compte des ressources disponibles sur place, le Conseil d’Administration et la direction générale ont voulu orienter la stratégie de développement de la production de livres sonores vers l’international afin de créer des alliances tout en sensibilisant nos partenaires à la cause que défend La Magnétothèque.

Nos budgets étant toujours liés aux différentes subventions et activités de financement, il devenait urgent de rechercher d’autres voies d’augmentation de nos ressources certes financière, mais surtout humaines, dont nous avons rudement besoin. Car attirer et fixer les talents représente un cout difficile à assumer pour les organismes à but non lucratif comme le notre. Pour répondre à ce défi, nous avons choisi de moderniser notre structure, en adoptant un mode de management articulé sur une gouvernance centrée sur les ressources-individus et la recherche de partenaires autour d’alliances destinées à mutualiser nos moyens financiers et humains. Cela nécessitait deux préalables :

  • L’adhésion à une cause identifiée et lisible, à la fois, sur le plan national et international,
  • Le choix d’un outil de réalisation couplé à une méthode compatible avec les exigences des organismes de financement et adaptée à chacune des phases de la conduite d'un projet de développement.
  • La cause ? Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).
  • L’outil ? Un réseau d’acteurs des solutions :

Ce réseau d'acteurs des solutions riches de parties-prenantes qui adhèrent à un socle de valeurs commun s'articule autour :

  • D'organisations à but non lucratif impliquées, au plus haut niveau, dans au moins un objectif parmi les 8 Objectifs préconisés par la Déclaration du Millénaire des Nations Unies (OMD);
  • De collectivités locales ayant une politique ferme de Développement Durable comme la mise en place de la démarche Agenda 21;
  • Du secteur privé composé d'entreprises ayant au sein de leur politique managériale une démarche validée de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE);
  • Et majoritairement d'individus-citoyens adhérant aux valeurs du réseau, qu'ils soient anonymes ou au parcours notoirement reconnu.

Par cette démarche, nous voulons éviter deux écueils : «la référence à des systèmes de valeurs inadaptés aux contextes», et des «défauts de méthode dans l’accompagnement des actions de développement»3.

C’est pourquoi, nous insistons sur trois points clés :

  • Un système de valeurs et de référence clair,
  • Une stratégie de conduite et de gestion d’une éthique de la relation entre acteurs des solutions adaptée à la logique et la réalité du développement,
  • Une méthode d’action et des outils cohérents et pertinents qui accompagnent le cycle de gestion.

Alors, si la question suivante nous est posée : La Magnétothèque et les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), Pourquoi ?

Nous répondons avec conviction et lucidité :
«Accès à la culture et développement humain solidaire, notre vocation première».

1Organisation de coopération et de développement économique, Growing unequal ? Income Distribution and poverty in OECD countries.
(traduction libre, consulté en février 2010).

2IABP/VISION 2020, Cécité pauvreté et développement, L’Impact de Vision 2020 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
(consulté en février 2010).

3Jean-Louis PALLANCA, «Agir pour un développement humain solidaire», Presses Universitaires Bordeaux, janvier 2002.

 

COMMANDITAIRES
EXPOSANTS
INSCRIPTIONS
HÉBERGEMENT
BÉNÉVOLES
PRESSE
ACTUALITÉS
LIENS UTILES TÉLÉCHARGEMENT ARTICLES DE PRESSE
Photos
CIME OBJECTIF 2015
  Envoyez à un ami La Magnétothèque ONG PLAC 21 Union Francophone des Aveugles Fédération France-Québec 21 REVDAmeriques Politiques d'accessibilité
Fils RSS Devenez un adepte de CIME 2010 Suivez-nous sur Twitter
© CIME 2010. Tous droits réservés.