CIME OBJECTIF 2015
  CIME - Colloque International du Millénaire Objectif 2015 CIME 2011
ACCUEIL
NOTRE VISION
HISTORIQUE
NOS OBJECTIFS
8 OBJECTIFS (OMD): LIEN AVEC LE HANDICAP
LA MAGNÉTOTHÈQUE ET LES OMD : POURQUOI?
NOTRE ÉQUIPE
LE RÉSEAU DES ACTEURS DES SOLUTIONS
PROJETS D'AVENIR ET PARTENARIAT
PROGRAMME ET INFORMATIONS GÉNÉRALES
PLAN DU SITE
CONTACTEZ-NOUS
  Objectif 1 Objectif 2 Objectif 3 Objectif 4 Objectif 5 Objectif 6 Objectif 7 Objectif 8 Vidéos
  Mme Marjorie Théodore sur le terrain Haïti Dr Mohamed Benkhalifa Mme Diane Pilotte
  Présidente du comité organisateur Porte-parole officiel CIME 2010 Prés. C.A. La Magnétothèque - France-Québec 21

  Écoutez la Radio

Colloque International du Millénaire CIME 2010

Les objectifs du millénaire (OMD):
Genèse et rapport avec le handicap

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement : Genèse
Le 8 septembre 2000, lors de l’ouverture de la 55ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, les dirigeants du monde s’étaient rassemblés à New York pour adopter la Déclaration du Millénaire (résolution 55/2), en s’appuyant sur les résultats de dix année de grandes conférences et réunions au sommet organisées par les Nations Unies. Ce texte historique illustrait l’aspiration des peuples des Nations Unies à construire un monde meilleur et plus sûr pour le XXIe siècle, un monde plus pacifique, plus prospère et plus juste uni par les valeurs communes que sont la liberté, l’égalité, la solidarité, la tolérance, le respect de la nature et le partage des responsabilités. Il comprenait un programme à suivre pour réaliser cet objectif en renforçant la sécurité collective et en établissant un partenariat mondial pour le développement. Huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) avaient alors été adoptés par la communauté internationale unanime. Les 191 États alors membres des Nations Unies s’étaient engagés à les réaliser d’ici 2015 :

  • Éradiquer l’extrême pauvreté et la malnutrition;
    La faim, la malnutrition, l’accès aux soins de santé, à l’éducation et à l’eau potable sont des facteurs responsables de la cécité dans les pays en développement.
  • Assurer l’éducation primaire universelle des filles et des garçons;
    S
    elon l’UNESCO1, en 2010, 30 % des 71 millions d’enfants n’ayant pas accès à l’éducation sont handicapés. L’absence de production et d’offre de matériels pédagogiques accessibles et adaptés empêche les enfants malvoyants d’aller à l’école.
  • Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomie des femmes;
    Les femmes non-voyantes sont doublement pénalisées. Elles sont discriminées sur la base de leur sexe, mais également, elles sont plus sujettes à des violations de leurs droits humains à cause de leur handicap. De plus, ce sont souvent les filles et les femmes qui doivent abandonner leurs études pour prendre soin de leurs parents handicapés.
  • Réduire des deux tiers la mortalité des enfants de moins de cinq ans;
    Dans les pays à faibles revenus, jusqu’à 60 % des enfants malvoyants risquent de mourir moins d’un an après avoir perdu la vue. De plus, environ 500 000 enfants deviennent aveugles chaque année. Ceci revient à dire qu’un enfant perd la vue toutes les minutes2. Les enfants handicapés sont plus vulnérables et les parents sont souvent abandonnés par leurs proches qui n’ont pas les moyens d’aider à subvenir à leurs besoins pendant que ceux-ci s’occupent de leurs enfants.
  • Améliorer la santé maternelle;
    Les femmes handicapées sont souvent laissées à elle-même et n’ont pas accès aux programmes de suivi prénataux et aux meilleures façons de prendre soin d’un nouveau-né.
  • Combattre le VIH/sida et maîtriser le paludisme et d’autres maladies;
    Les personnes handicapées n’ont pas toujours accès aux programmes de prévention, particulièrement les non-voyants, puisque les documents sont rarement disponibles sous forme sonore. Tous les facteurs de risques associés au VIH/sida sont amplifiés par le fait qu’une personne handicapée est souvent plus exposée, parce qu’elle a un accès limité aux services et aux traitements.
  • Assurer un environnement durable;
    Parmi toutes les personnes pauvres, les handicapés ont un accès encore plus limité à de l’eau propre à la consommation et à des conditions sanitaires permettant d’améliorer leur environnement.
  • Mettre en place un partenariat pour le développement.
  • Une des cibles de l’objectif 8 est de faire en sorte que les nouvelles technologies, en particulier les technologies de l’information et de la communication, soient à la portée de tous, en coopération avec le secteur privé. En travaillant avec différents groupes de la société civile, La Magnétothèque crée des alliances afin d’aider au développement de la société de l’information, du savoir et de la connaissance.

Des chiffres éloquents
Selon l’ONU3, en 2009, les personnes handicapées représentent 10 % de la population, mais elles comptent pour 20 % des plus démunies dans les pays en développement. Par le fait même, faire la promotion de l’inclusion, des droits et de la dignité des personnes handicapées doit être un combat de tous les instants. Des progrès ont été accomplis depuis quelques années, mais ils sont très inégaux et surtout très fragiles. On observe même dans la plupart des domaines visés, un retard inquiétant qui s’est installé dans certaines régions.

Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ)4 estime qu'au Québec près de 10 900 enfants sont atteints d'une déficience visuelle, tandis qu'approximativement 107 500 adultes en souffrent. Derrière ces chiffres se cache une situation préoccupante :

  • 24 % des personnes handicapées visuelles ont moins de neuf (9) années de scolarité comparativement à 9 % pour la population en général;
  • 20 % ont terminé des études postsecondaires comparativement à 35 % pour la population en général;
  • 11 % ont terminé des études universitaires comparativement à 18 % pour la population en général.

Toujours selon le RAAQ, on constate que 58 % des personnes handicapées visuelles sont inactives sur le marché du travail, comparativement à 28 % pour la population en général.

Des données sur la pauvreté publiées en 20065 indiquent qu’au Québec, 1 125 518 personnes (15,4 %) sont exposées à un risque de pauvreté. Ces personnes consacrent plus de 72 % de leur revenu6 seulement au logement, à la nourriture et au vêtement. De fait, les produits de la culture et tous les autres produits utiles à l’épanouissement personnel sont inaccessibles à ces familles. En ce qui a trait à l’alphabétisation, autre domaine d’intervention de La Magnétothèque, les chiffres ne sont guère plus rassurants :

Comme le souligne Mr Claude LAFLEUR :
«Selon les plus récentes données, 49 % des Québécois âgés de 16 à 65 ans n'ont pas la capacité de lire suffisamment bien pour fonctionner dans notre monde moderne […] on compte au Québec 800 000 adultes qui sont incapables de lire une phrase au complet ou d'en dégager le sens. Il y en a également 1 700 000 autres qui éprouvent d'énormes difficultés, par exemple : ils peuvent comprendre le titre des articles d'un journal, mais pas un paragraphe»7.

Mr Claude LAFLEUR cité également Madame Maryse PERREAULT présidente-directrice-générale de la Fondation pour l’alphabétisation :

«Au Québec […] 49 % de la population active ont des difficultés de lecture et un adulte sur six est complètement analphabète»8.

1Institut de la statistique de l’UNESCO (ISU), Out of school adolescent. p.9. (consulté en février 2010).

2IABP/VISION 2020, Cécité pauvreté et développement, L’Impact de Vision 2020 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement.
(consulté en février 2010).

3Enable Nations Unies, Droit et dignité des personnes handicapées.
consulté en février 2010).

4RAAQ, La déficience visuelle au Québec : Définitions et statistique.
(consulté en février 2010).

5Institut de la statistique du Québec et le ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale, Recueil statistique sur la pauvreté et les inégalités socioéconomiques du Québec. p 34. Janvier 2006.

6Ces dépenses étant les indicateurs permettant de calculer le Seuil de faible revenu (SRF).

7Claude LAFLEUR,  Fondation pour l’alphabétisation : Vaincre l’analphabétisme. Le Devoir, 8 septembre 2007.

8Ibid
COMMANDITAIRES
EXPOSANTS
INSCRIPTIONS
HÉBERGEMENT
BÉNÉVOLES
PRESSE
ACTUALITÉS
LIENS UTILES TÉLÉCHARGEMENT ARTICLES DE PRESSE
Photos
CIME OBJECTIF 2015
  Envoyez à un ami La Magnétothèque ONG PLAC 21 Union Francophone des Aveugles Fédération France-Québec 21 REVDAmeriques Politiques d'accessibilité
Fils RSS Devenez un adepte de CIME 2010 Suivez-nous sur Twitter
© CIME 2010. Tous droits réservés.